• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

« A la Camif comme partout ailleurs aucun licenciement »

Posté par foass77 le 3 novembre 2008

« NON à la liquidation de la CAMIF, aucun licencenciement !

A la CAMIF comme partout PAS UN SEUL LICENCIEMENT !

Posté par foassurances le 2 novembre 2008

La section fédérale des assurances de la FEC FO était avec le syndicat FO des assurances et de l’assistance des Deux-Sèvres présente à la manifestation des salariés de la CAMIF du 31 octobre 2008 au ministère des finances. Cette manifestation était organisée à l’initiative des syndicats CGT-FO, CGT, CFDT (seule la section d’entreprise) et CFE-CGC de la CAMIF et des Unions Départementales CGT, CGT-FO et CFE-CGC sur des revendications précises : maintien de la CAMIF et aucun licenciement !

Des centaines de salariés de la CAMIF étaient partis le matin de NIORT en cars. Ils se sont rassemblés avec les organisations syndicales (*) devant le ministère des finances.

Les mots d’ordres les plus souvent repris étaient :

« Les milliards pour les travailleurs et pas pour les spéculateurs »,

« A la CAMIF comme partout, pas un seul licenciement ».

Une délégation des 4 syndicats a été reçue par le ministère. Mais les réponses n’ont pas varié. La seule perspective est celle de l’aide au reclassement dont on sait par expérience qu’elle ne mène à rien si ce n’est à la précarité et à la misère. Pas un centime pour le maintien des emplois alors que des fortunes sont versées aux spéculateurs. Comme les différents responsables syndicaux de la CAMIF et des Deux-Sèvres l’ont expliqué il n’y a aucun dialogue et la révolte  ne peut que s’amplifier.

La seule solution est dans l’unité pour qu’il n’y ait aucun licenciement.

La section fédérale des assurances de la  FEC-FO  et les syndicats FO des assurances regroupent des salariés des mutuelles niortaises qui sont directement concernés par la situation de la CAMIF qui a été créée en tant que coopérative par la MAIF. C’est l’avenir des mutuelles niortaises qui se joue aujourd’hui.

Après le succès de la manifestation du 31 octobre et face à l’absence de réponse positive, la section fédérale des assurances de la FEC-FO se tient prête à toute initiative pour arracher satisfaction, y compris par la grève de tous les personnels, contre tout licenciement à la CAMIF.

La confédération CGT-FO et la section fédérale du commerce de la FEC-FO étaient bien entendu représentées.

(*) Quand les journalistes se sont tournés vers les personnalités politiques, des travailleurs de la CAMIF ont crié : « les ouvriers d’abord » et le représentant de l’UD FO des deux Sèvres a exprimé le sentiment de tous en réaffirmant le caractère syndical de la manifestation.

Publié dans ACTUALITE | Commentaires fermés

 

hors-micro |
Le blog de Lucas Destrem - ... |
joaniz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Info33
| Le rouge et le noir
| nassimok